Choisir une bonne assurance pour votre immeuble en copropriété à Marseille

Vous songez à devenir propriétaire d’un ou plusieurs logements dans un immeuble, sans oser vous lancer par manque d’informations ? Notre cabinet, Assurance Marseille Provence, vous conseille et vous accompagne dans toutes vos démarches pour mener à bien votre projet.

Un immeuble en copropriété est divisé, d’une part en parties communes, partagées par tous les copropriétaires et gérées par un syndicat et son syndic, d’autre part, les parties privatives, propres à chaque propriétaire de façon individuelle.

Mais alors, comment assurer un immeuble dont la responsabilité est répartie ?

immeuble

La protection du syndicat des copropriétaires et les parties communes de l’immeuble

La loi impose au syndicat de copropriétaires de souscrire au minimum une assurance contre les risques de responsabilité civile auxquels il peut faire face. En effet, la responsabilité de la copropriété est engagée en cas de sinistre provoqué par les bâtiments ou les personnes dédiées au service de l’immeuble. Par exemple, des dommages corporels ou matériels peuvent survenir en cas de mauvais entretien des parties communes. Dans ces cas, c’est l’assurance de la copropriété qui se charge d’indemniser les victimes.

Bien qu’il s’agisse d’un contrat d’assurance collectif, chaque copropriétaire est considéré comme un assuré à part entière. Ainsi, chacun se voit considéré comme un tiers vis-à-vis des autres copropriétaires et sera dédommagé aussi en cas de préjudice.

Par ailleurs, notre « pack » Generali, comprenant les garanties de base, assure également les dommages causés à l’immeuble en cas d’incendie, bris de glace ou vol, par exemple. Le syndic peut également décider de souscrire des garanties complémentaires, si l’immeuble est équipé d’installations pour énergies renouvelables ou d’une piscine.

assurance maison

Une assurance individuelle pour chaque copropriétaire et ses parties privatives

Outre l’assurance collective, chaque copropriétaire doit également être assuré de façon individuelle, qu’il soit occupant ou non de l’immeuble, pour couvrir ses parties privatives.

En souscrivant une assurance habitation multirisque, il assure sa responsabilité civile privée et se protège en cas de dommages causés par son bien à un tiers, par exemple ses locataires ou des voisins.

Cela n’empêche cependant pas les locataires de devoir souscrire eux-mêmes une assurance, a minima pour se protéger contre les risques locatifs.